Mon voyage par delà mon monde.

À quoi sert un blog.

09h03, vendredi 9 mai 2014 .. 0 rétrolien(s) .. Lien Permanent
Premièrement, et principalement, qu'on se l'avoue, ça sert à chialer gratuitement.
Trouver une personne prête à recevoir notre merde, c'est souvent difficile !
Ensuite, et cette deuxième raison étant plutôt moins honorable, y'a la question "cette personne "mérite"-t'elle ce "privilège"?". Bon... "Privilège", évidement, c'est l'égo qui parle. Car en soi c'est rarement plaisant d'être le réceptacle à merde. Mais c'est tout de même tout ce qu'on a, quand on en a, et, la rareté créant la valeur... "Mérite"... Pareillement, c'est celui selon l'égo; que puis-je gagner à me plaindre ainsi à telle personne plutôt qu'à une autre ? Pourquoi lui accorderais-je une telle préférence !
Troisièmement, c'est l'accent sur le "gratuitement". On chiale face à de l'abstrait, on peux bien dire ce qu'on veux, si on boulverse, "who care", si on déçoit, "who care", et etc : "who care". Une non-responsabilité totale... Délicieux.

Après, soit on pense comme ça, ou soit on se dit "c'est comme si je parlais à tout le monde, je suis donc responsable devant tout le monde", et puis donc on se ferme la gueule car tout choque et bouleverse et déçoit et etc éventuellement quelqu'un sinon tout le monde. D'où le conformisme...

C'est une révolte que d'assumer; vous êtes l'autorité de ma vie, mais je la refuse dès maintenant; donc je suis (et je vous nie... Telle est le drame de la révolte que Camus me partage en ce moment... Ah putain.)

Mais entre l'exaltation totale de son propre être et la soumission totale aux autres, y'a la fine ligne tranchante que suit le mec qui s'assume tout en regardant les autres dans les yeux, eux en tant qu'êtres et non pas en tant qu'objets (comme le fait l'exalté total...)...
C'est le défi d'une vie de se tenir sur cette lame sans se couper, sans basculer dans aucun des deux extrêmes gouffres...

Aaaannyyywaaayy...

Des milliards d'humains évoluent maintenant, plus que jamais.
On est tous conditionnés par notre société, notre culture, notre époque, tout ça...
Donc on évolueras dans la logique de ces conditionnements; tu vas suivre un pattern inimaginable pour un grèque ancient ou pour un communiste russe, inimaginable pour un Indien ou pour un Canayen de voilà 300 ans... Mais pour toi, ce sera tellement normal, tellement évident... Tu vas le suivre jusqu'à ses fins logiques, tu vas être fidèle au poste d'un dude de whatever où tu viens... Famille avec une job et tout ça. Peut-être pas de famille car c'est maintenant OK selon le code. Peut-être pas de job, y'a tout plein de possibilité aujourd'hui... Le conditionnement est "lousse" dira-t'on.
Mais tu vas toujours être fidèle à ces possibilités. T'es conditionné et t'es lâche, donc voilà.

Merde mec, merde. T'es quoi t'es qui ? T'es pour quoi ou pour qui rendu là ?
T'es juste toi je te le dis... Quelque chose dans ÇA. Mais tu choque à le voir. T'as peur que l'criss, alors tu te cache dans le dogme, dans la sécurité de ton conditionnement.
Toi qui a entrevue la liberté et l'émancipation, je jète pas le désarroi sur ta vie et ton choix, mais l'homme libre (qui existe peut-être même pas) détourne le regard à ta vision.
Je déblatère peut-être un délire d'idéaliste nihiliste; mais je préfère 100 fois ça à un délire de résigné soumis.

La pression monte et c'est avec ma guitare que je vais fouttre une baffe sur la gueule des humains. C'est avec elle aussi que je vais me déchirer les doigts pour me mutiler ma propre lâcheté, ma propre failure en tant qu'être infini...
C'est impossible et c'est angoissant, mais c'est le lot d'une conscience vivante.

Allright, je retourne avec les autres, dans notre confortable résignation.
"Hello ! Yah going good.... Oh, yeah I'll take some wine if you offer so ! .."


À quoi sert un blog.

09h03, vendredi 9 mai 2014 .. 0 rétrolien(s) .. Lien Permanent
Premièrement, et principalement, qu'on se l'avoue, ça sert à chialer gratuitement.
Trouver une personne prête à recevoir notre merde, c'est souvent difficile !
Ensuite, et cette deuxième raison étant plutôt moins honorable, y'a la question "cette personne "mérite"-t'elle ce "privilège"?". Bon... "Privilège", évidement, c'est l'égo qui parle. Car en soi c'est rarement plaisant d'être le réceptacle à merde. Mais c'est tout de même tout ce qu'on a, quand on en a, et, la rareté créant la valeur... "Mérite"... Pareillement, c'est celui selon l'égo; que puis-je gagner à me plaindre ainsi à telle personne plutôt qu'à une autre ? Pourquoi lui accorderais-je une telle préférence !
Troisièmement, c'est l'accent sur le "gratuitement". On chiale face à de l'abstrait, on peux bien dire ce qu'on veux, si on boulverse, "who care", si on déçoit, "who care", et etc : "who care". Une non-responsabilité totale... Délicieux.

Après, soit on pense comme ça, ou soit on se dit "c'est comme si je parlais à tout le monde, je suis donc responsable devant tout le monde", et puis donc on se ferme la gueule car tout choque et bouleverse et déçoit et etc éventuellement quelqu'un sinon tout le monde. D'où le conformisme...

C'est une révolte que d'assumer; vous êtes l'autorité de ma vie, mais je la refuse dès maintenant; donc je suis (et je vous nie... Telle est le drame de la révolte que Camus me partage en ce moment... Ah putain.)

Mais entre l'exaltation totale de son propre être et la soumission totale aux autres, y'a la fine ligne tranchante que suit le mec qui s'assume tout en regardant les autres dans les yeux, eux en tant qu'êtres et non pas en tant qu'objets (comme le fait l'exalté total...)...
C'est le défi d'une vie de se tenir sur cette lame sans se couper, sans basculer dans aucun des deux extrêmes gouffres...

Aaaannyyywaaayy...

Des milliards d'humains évoluent maintenant, plus que jamais.
On est tous conditionnés par notre société, notre culture, notre époque, tout ça...
Donc on évolueras dans la logique de ces conditionnements; tu vas suivre un pattern inimaginable pour un grèque ancient ou pour un communiste russe, inimaginable pour un Indien ou pour un Canayen de voilà 300 ans... Mais pour toi, ce sera tellement normal, tellement évident... Tu vas le suivre jusqu'à ses fins logiques, tu vas être fidèle au poste d'un dude de whatever où tu viens... Famille avec une job et tout ça. Peut-être pas de famille car c'est maintenant OK selon le code. Peut-être pas de job, y'a tout plein de possibilité aujourd'hui... Le conditionnement est "lousse" dira-t'on.
Mais tu vas toujours être fidèle à ces possibilités. T'es conditionné et t'es lâche, donc voilà.

Merde mec, merde. T'es quoi t'es qui ? T'es pour quoi ou pour qui rendu là ?
T'es juste toi je te le dis... Quelque chose dans ÇA. Mais tu choque à le voir. T'as peur que l'criss, alors tu te cache dans le dogme, dans la sécurité de ton conditionnement.
Toi qui a entrevue la liberté et l'émancipation, je jète pas le désarroi sur ta vie et ton choix, mais l'homme libre (qui existe peut-être même pas) détourne le regard à ta vision.
Je déblatère peut-être un délire d'idéaliste nihiliste; mais je préfère 100 fois ça à un délire de résigné soumis.

La pression monte et c'est avec ma guitare que je vais fouttre une baffe sur la gueule des humains. C'est avec elle aussi que je vais me déchirer les doigts pour me mutiler ma propre lâcheté, ma propre failure en tant qu'être infini...
C'est impossible et c'est angoissant, mais c'est le lot d'une conscience vivante.

Allright, je retourne avec les autres, dans notre confortable résignation.
"Hello ! Yah going good.... Oh, yeah I'll take some wine if you offer so ! .."
Trackbacks

{ Page Précédente } { Page 7 à 31 } { Page Suivante }

Qui Suis-Je ?

Accueil
Mon Profil
Archives

Liens

Mon voyage dans l'Ouest
Mes textes

Catégories



Articles Récents


Ces moments.
Yo
"Je pense donc je deviens"
Tu vieillis, c'est OK, mais tu y penses trop, c'est pas OK.
Nouvelles impersonnelles et personnelles
I'll fight dragons.
À quoi sert un blog.
Les amis
Malaise
Australia
Bientôt 6 mois.
Karma Yoga
Pas mort.
Tintamare
EasyRider
Équanimité
La chiasse.
Refuser d'exploiter.
Gujurat
Satanisme
Jai Baba
Prise 2.
La valeur.
Retour en terres francophones, bientot.
HomeLess.
En marchant
Contrée lointaine
Réflexions multiples
Le choix de la liberté.
Squamish
Départure