Mon voyage par delà mon monde.

Les amis

01h48, jeudi 1 mai 2014 .. 0 rétrolien(s) .. Lien Permanent
J'ai réalisé que j'écris toujours à quelqu'un... Tjrs à un spectateur.

30 avril, 11h08PM, heure d'Australie. Quelques litres de vin au corps... Mon blog, c'est un message aux gens. C'est pas un journal ou whatever. Même mon fucking journal c'est pas un journal ! J'écris sachant que je vais être lu. C'est ça le narcissisme, c'est ça... Voir sa vie par les yeux des autres...

Y'a qu'une chose de vrai; nos amis. Alright; "amis" pour moi veux dire les gens qui t'acceptent comme que t'es, qui te jugent pas et qui s'ouvrent en échange. En tout cas, quand j'écoute la toune "friends etc." de Tintamare ( http://tintamare.bandcamp.com/track/friends-etc ), j'me dis ça... Esti que j'en ai passé des belles soirées avec mes chummys !
De Montréal à Trois-Rivières, shit...
J'habite avec Simon, et comme d'habitude, le monde débarquent chez nous. Bobby avec sa caisse de 12, on partage avec lui notre 24. Rendu 9h du soir, on est rendu une douzaine ! Pourtant y'a rien eut de callé... C'est du bouche à l'oreille et du hasard ben faite...
De fil en aiguille, de bières en bières, la soirée évolue ! Leblanc qui collectivise 4 rangées de plombs, MAD qui participe activement ! On tire nos bouchons dans le fucking sac qui finira par trop déborder après les mois et les années... Link smash dans le tas ! Kirby et captain falcon ("esti d'afghan malpropre !" "LOL...") revolent dans le décors; discalifié sorry ! Ganondorf résiste........... 1 minute ! Désolé les boys, je reste le master ! Link se pitch une bombe dessus pis on ris, et allez, on vas accompagner le monde qui fument une toppe sur le balcon...
Les punks-amis-de-la-gang sont là, ce soir. Sont arrivés avec du fort pis d'l'ambition, c'est chaud !
Sur le balcon y'a Ménard qui politise avec Kub, ça chauffe, ça devient trash !
Mais anyway, on est là entre amis... Le jour où les poings se lancent est loin d'être arrivé !
On politise que l'criss, on déraille, on dis n'importe quoi... On niaise avec le fucking hibou sur le mini-toît, on s'le pitch... yé trop lourd, gang de mongol !
What ever, moi je r'entre en dedans !
Le bong est fullé; le nouveau Dieu est vénéré !
On se le partage avec respect, quasiment en silence (Bah... y'a "Vive libre ou mourir" de Béru qui joue là ! On s'permet un peu de chant quand même...)... Yarr...
1 heure du matin.

Leblanc a but 2 bières ce soir ! Sérieusement, un fait à inscrire dans nos carnets ! Y viens de faire 4 allés-retours au jeu labyrinthe-bille... Criss je dois le battre ! J'm'essaye 4-5 fois... fuck-it... next-time i'll got you !!
Les voisins piochent en bas... who care...
Iohan commence à être motivé, les boréales font leurs effets !
C'est l'Aurore... Petit babylonien (en choeur!), Vox Populi, Spéculateur, Pablum pablum pablum...
On écoute ou on écoute pas, whatever, on entends c'est certain !!!
Le temps du duo Paradox-Fj était pas encore venu... Dommage, la gang de ce moment a manqué ça !
Mais Iohan acapella ça l'fait ! À l'embuscade, en tout cas, ça l'faisait même si l'monde étaient trop douch pour réaliser l'irréalisable (pour eux !)

Bref...
2 heure du matin.
Décadance. Le voisin d'en bas cogne encore, mais là avec véhémence ! On fait une retraite... Pas la police encore, fuck-it !

Alors Freestyle on met nos bottes pis nos tuques; on décaliss au Manch !
C'est Mardi, les punks nous choquent. (On mélange pas du métal en fusion avec de l'eau ! Ça pète assuré !) Défoncés totalement, on est peut-être 6-7 a marcher. Je joue de l'harmo comme un crinqué, aucun problème si on réveille des gens... On chante, on danse, on court, on ris... ALLEZ ! LA VIE C'EST ICI, MAINTENANT !
Au bar, MIF et Andrew nous rencontrons !
Y tripent avec une gang de preppy autour de la table de billard; ok ! On se joint ! MAD est sceptique ! Mais y le savait que ça allait être douch demême ici... Y reste quand même ! Exception bienheureuse !
folie folie folie... Le lady's night here we go. 3 pichet collectifs pour la gang, Leblanc, PJ, Iohan pis moi on débarque sur le dance floor !
yo yo chill chill move-mon-cul ouh ouh ne sont pas de notre religion; dos aux représentant de telles coutumes, mais avec un espace pour eux/elles si intéressé(e)s !, on freestyle en gens-qui-s'amusent ! Iohan jigue, moi j'essaye, pis tout le monde le fait a sa manière finalement...

3h du matin. OK. ... ... Y'a pu d'ordre. C'est l'anarchie ! Chacun vaque comme il le veux, on parle à n'importe qui, mais ça close... Bobby, Simon retournent chez nous. Plein de disparut, va savoir où... On est rendus 3, je sais même pu c'était avec qui !
On monte dans le terrain désafecté en haut du Manch. On s'y fait un feu, on débouche 2 bières qu'on traînait dans nos poches...
On les boit même pas...
On passe 1-2 heures à philosopher sur la vie, la société... pourquoi comment... tout ça...
Frères à jamais, autour d'un p'tit feu de fortune... Peut-être la police va passer... On s'en criss tellement... Ennemis du systèmes, libre pour nous même...

FADE-OFF dans l'oubli...

C'était même pas une vraie histoire... Mais 1000 détails d'histoires vécues.
Pis encore, on aurait pu voyager au Pit, aux huttes, à l'hydro, au mont-royal, chez ché pu qui, dans les rues de chez pu où......

Allez, 1-2 ans plus tard;

MINUIT, MAD, PARADOX et FJ sont dans le Bunker.
Champignonnés, on partage le calumet et la bouteille, on souris, on se respecte.
"LIBERTÉ", tout en fluo, plein de cossins, des livres, une guitare, 2 bongs, des coussins, des jeux, un signe de peace gigantesque, plein de souvenirs... Tout ça dans 2m². Éclairés par des lumières de noëls... qui s'éteignent brusquement ! Omg... ... ... NOIR NOIR NOIR. On commence à jouer du tambour, a tapper partout, c'est la folie... 10minutes plus tard... MAD ? ... La lumière se rallume, aussi spontanément et random que lorsqu'elle s'était éteinte !
MAD fixe le "ciel". Y cligne des yeux... "wow... shit j'ai arrêté d'exister dans le noir!"
!! Délire, rire, folie...

Les 1001 déconnades chez Iohan, chez MAD, chez Simon, chez Ménard, chez Jason, chez Ounsi pis François, dans les parcs, dans les bars, dans n'importé où...

Tout ça pour dire que criss, tout ce qui compte... tout ce qui a de vrai... C'est les amis..

Vous me manquez !


Les amis

01h48, jeudi 1 mai 2014 .. 0 rétrolien(s) .. Lien Permanent
J'ai réalisé que j'écris toujours à quelqu'un... Tjrs à un spectateur.

30 avril, 11h08PM, heure d'Australie. Quelques litres de vin au corps... Mon blog, c'est un message aux gens. C'est pas un journal ou whatever. Même mon fucking journal c'est pas un journal ! J'écris sachant que je vais être lu. C'est ça le narcissisme, c'est ça... Voir sa vie par les yeux des autres...

Y'a qu'une chose de vrai; nos amis. Alright; "amis" pour moi veux dire les gens qui t'acceptent comme que t'es, qui te jugent pas et qui s'ouvrent en échange. En tout cas, quand j'écoute la toune "friends etc." de Tintamare ( http://tintamare.bandcamp.com/track/friends-etc ), j'me dis ça... Esti que j'en ai passé des belles soirées avec mes chummys !
De Montréal à Trois-Rivières, shit...
J'habite avec Simon, et comme d'habitude, le monde débarquent chez nous. Bobby avec sa caisse de 12, on partage avec lui notre 24. Rendu 9h du soir, on est rendu une douzaine ! Pourtant y'a rien eut de callé... C'est du bouche à l'oreille et du hasard ben faite...
De fil en aiguille, de bières en bières, la soirée évolue ! Leblanc qui collectivise 4 rangées de plombs, MAD qui participe activement ! On tire nos bouchons dans le fucking sac qui finira par trop déborder après les mois et les années... Link smash dans le tas ! Kirby et captain falcon ("esti d'afghan malpropre !" "LOL...") revolent dans le décors; discalifié sorry ! Ganondorf résiste........... 1 minute ! Désolé les boys, je reste le master ! Link se pitch une bombe dessus pis on ris, et allez, on vas accompagner le monde qui fument une toppe sur le balcon...
Les punks-amis-de-la-gang sont là, ce soir. Sont arrivés avec du fort pis d'l'ambition, c'est chaud !
Sur le balcon y'a Ménard qui politise avec Kub, ça chauffe, ça devient trash !
Mais anyway, on est là entre amis... Le jour où les poings se lancent est loin d'être arrivé !
On politise que l'criss, on déraille, on dis n'importe quoi... On niaise avec le fucking hibou sur le mini-toît, on s'le pitch... yé trop lourd, gang de mongol !
What ever, moi je r'entre en dedans !
Le bong est fullé; le nouveau Dieu est vénéré !
On se le partage avec respect, quasiment en silence (Bah... y'a "Vive libre ou mourir" de Béru qui joue là ! On s'permet un peu de chant quand même...)... Yarr...
1 heure du matin.

Leblanc a but 2 bières ce soir ! Sérieusement, un fait à inscrire dans nos carnets ! Y viens de faire 4 allés-retours au jeu labyrinthe-bille... Criss je dois le battre ! J'm'essaye 4-5 fois... fuck-it... next-time i'll got you !!
Les voisins piochent en bas... who care...
Iohan commence à être motivé, les boréales font leurs effets !
C'est l'Aurore... Petit babylonien (en choeur!), Vox Populi, Spéculateur, Pablum pablum pablum...
On écoute ou on écoute pas, whatever, on entends c'est certain !!!
Le temps du duo Paradox-Fj était pas encore venu... Dommage, la gang de ce moment a manqué ça !
Mais Iohan acapella ça l'fait ! À l'embuscade, en tout cas, ça l'faisait même si l'monde étaient trop douch pour réaliser l'irréalisable (pour eux !)

Bref...
2 heure du matin.
Décadance. Le voisin d'en bas cogne encore, mais là avec véhémence ! On fait une retraite... Pas la police encore, fuck-it !

Alors Freestyle on met nos bottes pis nos tuques; on décaliss au Manch !
C'est Mardi, les punks nous choquent. (On mélange pas du métal en fusion avec de l'eau ! Ça pète assuré !) Défoncés totalement, on est peut-être 6-7 a marcher. Je joue de l'harmo comme un crinqué, aucun problème si on réveille des gens... On chante, on danse, on court, on ris... ALLEZ ! LA VIE C'EST ICI, MAINTENANT !
Au bar, MIF et Andrew nous rencontrons !
Y tripent avec une gang de preppy autour de la table de billard; ok ! On se joint ! MAD est sceptique ! Mais y le savait que ça allait être douch demême ici... Y reste quand même ! Exception bienheureuse !
folie folie folie... Le lady's night here we go. 3 pichet collectifs pour la gang, Leblanc, PJ, Iohan pis moi on débarque sur le dance floor !
yo yo chill chill move-mon-cul ouh ouh ne sont pas de notre religion; dos aux représentant de telles coutumes, mais avec un espace pour eux/elles si intéressé(e)s !, on freestyle en gens-qui-s'amusent ! Iohan jigue, moi j'essaye, pis tout le monde le fait a sa manière finalement...

3h du matin. OK. ... ... Y'a pu d'ordre. C'est l'anarchie ! Chacun vaque comme il le veux, on parle à n'importe qui, mais ça close... Bobby, Simon retournent chez nous. Plein de disparut, va savoir où... On est rendus 3, je sais même pu c'était avec qui !
On monte dans le terrain désafecté en haut du Manch. On s'y fait un feu, on débouche 2 bières qu'on traînait dans nos poches...
On les boit même pas...
On passe 1-2 heures à philosopher sur la vie, la société... pourquoi comment... tout ça...
Frères à jamais, autour d'un p'tit feu de fortune... Peut-être la police va passer... On s'en criss tellement... Ennemis du systèmes, libre pour nous même...

FADE-OFF dans l'oubli...

C'était même pas une vraie histoire... Mais 1000 détails d'histoires vécues.
Pis encore, on aurait pu voyager au Pit, aux huttes, à l'hydro, au mont-royal, chez ché pu qui, dans les rues de chez pu où......

Allez, 1-2 ans plus tard;

MINUIT, MAD, PARADOX et FJ sont dans le Bunker.
Champignonnés, on partage le calumet et la bouteille, on souris, on se respecte.
"LIBERTÉ", tout en fluo, plein de cossins, des livres, une guitare, 2 bongs, des coussins, des jeux, un signe de peace gigantesque, plein de souvenirs... Tout ça dans 2m². Éclairés par des lumières de noëls... qui s'éteignent brusquement ! Omg... ... ... NOIR NOIR NOIR. On commence à jouer du tambour, a tapper partout, c'est la folie... 10minutes plus tard... MAD ? ... La lumière se rallume, aussi spontanément et random que lorsqu'elle s'était éteinte !
MAD fixe le "ciel". Y cligne des yeux... "wow... shit j'ai arrêté d'exister dans le noir!"
!! Délire, rire, folie...

Les 1001 déconnades chez Iohan, chez MAD, chez Simon, chez Ménard, chez Jason, chez Ounsi pis François, dans les parcs, dans les bars, dans n'importé où...

Tout ça pour dire que criss, tout ce qui compte... tout ce qui a de vrai... C'est les amis..

Vous me manquez !
Trackbacks

{ Page Précédente } { Page 8 à 31 } { Page Suivante }

Qui Suis-Je ?

Accueil
Mon Profil
Archives

Liens

Mon voyage dans l'Ouest
Mes textes

Catégories



Articles Récents


Ces moments.
Yo
"Je pense donc je deviens"
Tu vieillis, c'est OK, mais tu y penses trop, c'est pas OK.
Nouvelles impersonnelles et personnelles
I'll fight dragons.
À quoi sert un blog.
Les amis
Malaise
Australia
Bientôt 6 mois.
Karma Yoga
Pas mort.
Tintamare
EasyRider
Équanimité
La chiasse.
Refuser d'exploiter.
Gujurat
Satanisme
Jai Baba
Prise 2.
La valeur.
Retour en terres francophones, bientot.
HomeLess.
En marchant
Contrée lointaine
Réflexions multiples
Le choix de la liberté.
Squamish
Départure