Mon voyage par delà mon monde.

Bientôt 6 mois.

04h15, jeudi 27 février 2014 .. 0 rétrolien(s) .. Lien Permanent
Dans une ou deux semaines y'aura 6 mois que je serai parti de ma normalité.
Beaucoup d'expériences, plus déplaisantes que plaisantes, surtout en Inde.

J'ai pas encore pris sérieusement le temps de faire un bilan de mon voyage en Inde; ça me semble déjà loin cette époque, wtf ? Enfin. 4 mois d'Inde, de galère dans un pays vraiment freestyle.
Le système routier en Inde; l'anarchie !
Un prof de philosophie, à l'UQTR, pour désigner le désordre, un jour utilisa le terme "anarchie".
Quoi ? Je l'interloque; l'anarchie, c'est pas le désordre.
Ah oui, me répond-il, alors dis moi comment, par exemple, pourraient-on vivre ensemble sans autorité imposée, i.e. sans loi, sans feux de circulation admettons.
Ah !
Bon déjà les feux de circulation sont pas incompatibles avec l'anarchie, mais bref, à ce prof, je lui dirais maintenant d'aller constater ça en Inde.

Des lois y'en a, mais dans un pays ou sur une même superficie que le Québec, au lieu d'avoir 8 millions de gens bien mattés, on a 999 millions de gens spontanés, les lois on peux bien les mettre entre guillemets faute d'un nombre suffisant de matteurs (polices).

Tu dépasse à droite ou à gauche, tu t'arrête "quand tu veux", tu laisse passer personne ou tout le monde, peu importe, tout est permis. Le résultat c'est un beau chaos organisé, rempli de communications (klaxons, omg), capharnaum de fou.
Au final ça aiguise les sens, ça réveille, c'est génial. fuck les lois, voilà.


Je suis en Thailande avec Caro de France mais en processus de Québécoisisation (Naaaahhh joke !!! Défranciser un(e) français(e), forget it !!! ^^) depuis éventuellement 2 mois, et c'est génial je dirais. Les thailandais sont à mille lieux des Indiens. Mais je veux pas faire une étude comparative maintenant (ni jamais quoi que la tentation est facile pour un être de l'occident)...
Ici la vie est facile, très facile. Des transports partout et tout le temps, de la bouffe et partout, des guests houses et tout ce qu'on voudra (malheureusement...), partout, et tout le temps. Pour environs 10-12$ par jour je m'en sors avec un niveau de vie intéressant et simple, pas chère, mais au moins le double de l'Inde ! Woaah je pète le budget ! ^^
Y'a un shitload d'expat(riés) occidentaux, la moitier avec une p'tite thai sous les bras, une moto qui torche, peut-être des enfants pis des cossins, who know and who care......

On a fait une retraite méditation à Chaiya, sud de la Thailande.
10jours de méditation en silence, encore.
Expérience plus laxative (ou laxive ? whatever..) que l'autre faite en Inde.
Là on avaient une séance de Yoga à chaque jour, un hotspring pour se baigner, de la marche méditative, plus de discours... environs 6-7-8h de méditation assise par jour... Très sympathique. levé à 4am, 2 repas par jours, vie semi-monastique.
Trop enrichissant, surtout que tout ça se passait dans un monastère bouddhiste très actif.
Bouddhadasa (esclave de bouddha), un dude qui vivait et enseignait dans les années 60-70-80, a fondé cet endroit; réputé pour son anti-capitalisme et pour sa corruption des moeurs thailandaises, ce mec thai à vraiment assuré. Aujourd'hui plein de moines en orange font leurs trucs tranquille... C'est beau, relaxant, weird peut-être.
Bouddha ou Jesus ou amènent en qui tu veux qui soit moindrement assez spirituel / non-absorbé-par-ses-désirs-sensuels, étaient clairement et justement anti-capitalistes. Car, Ô (oui maintenant je parle en missionnaire), croyez-moi, amis, le capitalisme est le corrupteur premier et dernier de toute choses éventuellement grandes chez l'humain.
Mon slogant préféré lors du soulèvement écrasé de la population québécoise en 2012, c'était celui-là : "Quescequ'on apprend à nos enfants ? Travail, consomme, pis farme ta yeule !", qqchose de même du moins.
Encore que le ferme ta gueule est moins important aujourd'hui; parle tant que tu veux, anyway t'as pas de tribune hahaha.

Yeah ! Consomme dude ! Fait rouler l'économie ! "Ah non, une autre crise... ! Don't worry ! pour s'en sortir, faut consommer plus !" of course. Le problème, autre le fait qu'on détruit totalement la planète et qu'on se magasine un shitload de guerres civiles et de cancers en faisant rouler cette fameuse économie, le problème, c'est qu'on se projette dans nos désirs, on deviens nos désirs, et que finalement notre expérience de la vie se résume à attendre la satisfaction et à être déçu de ne jamais la vivre plus que une seconde. Up and down, attitude d'enfant non-bécile.
Tout le monde le dit, tout le monde le sait en théorie, j'ai pas tant envie d'en rajouter... Suffit de fermer la TV ou ton ordi, d'arrêter de lire et d'écouter des conneries, de réaliser que tu veux de la merde, que c'est ce désir de merde qui te rend merdeux.
Bon je pars en couille, je retourne en Thailande, a plus !


Bientôt 6 mois.

04h15, jeudi 27 février 2014 .. 0 rétrolien(s) .. Lien Permanent
Dans une ou deux semaines y'aura 6 mois que je serai parti de ma normalité.
Beaucoup d'expériences, plus déplaisantes que plaisantes, surtout en Inde.

J'ai pas encore pris sérieusement le temps de faire un bilan de mon voyage en Inde; ça me semble déjà loin cette époque, wtf ? Enfin. 4 mois d'Inde, de galère dans un pays vraiment freestyle.
Le système routier en Inde; l'anarchie !
Un prof de philosophie, à l'UQTR, pour désigner le désordre, un jour utilisa le terme "anarchie".
Quoi ? Je l'interloque; l'anarchie, c'est pas le désordre.
Ah oui, me répond-il, alors dis moi comment, par exemple, pourraient-on vivre ensemble sans autorité imposée, i.e. sans loi, sans feux de circulation admettons.
Ah !
Bon déjà les feux de circulation sont pas incompatibles avec l'anarchie, mais bref, à ce prof, je lui dirais maintenant d'aller constater ça en Inde.

Des lois y'en a, mais dans un pays ou sur une même superficie que le Québec, au lieu d'avoir 8 millions de gens bien mattés, on a 999 millions de gens spontanés, les lois on peux bien les mettre entre guillemets faute d'un nombre suffisant de matteurs (polices).

Tu dépasse à droite ou à gauche, tu t'arrête "quand tu veux", tu laisse passer personne ou tout le monde, peu importe, tout est permis. Le résultat c'est un beau chaos organisé, rempli de communications (klaxons, omg), capharnaum de fou.
Au final ça aiguise les sens, ça réveille, c'est génial. fuck les lois, voilà.


Je suis en Thailande avec Caro de France mais en processus de Québécoisisation (Naaaahhh joke !!! Défranciser un(e) français(e), forget it !!! ^^) depuis éventuellement 2 mois, et c'est génial je dirais. Les thailandais sont à mille lieux des Indiens. Mais je veux pas faire une étude comparative maintenant (ni jamais quoi que la tentation est facile pour un être de l'occident)...
Ici la vie est facile, très facile. Des transports partout et tout le temps, de la bouffe et partout, des guests houses et tout ce qu'on voudra (malheureusement...), partout, et tout le temps. Pour environs 10-12$ par jour je m'en sors avec un niveau de vie intéressant et simple, pas chère, mais au moins le double de l'Inde ! Woaah je pète le budget ! ^^
Y'a un shitload d'expat(riés) occidentaux, la moitier avec une p'tite thai sous les bras, une moto qui torche, peut-être des enfants pis des cossins, who know and who care......

On a fait une retraite méditation à Chaiya, sud de la Thailande.
10jours de méditation en silence, encore.
Expérience plus laxative (ou laxive ? whatever..) que l'autre faite en Inde.
Là on avaient une séance de Yoga à chaque jour, un hotspring pour se baigner, de la marche méditative, plus de discours... environs 6-7-8h de méditation assise par jour... Très sympathique. levé à 4am, 2 repas par jours, vie semi-monastique.
Trop enrichissant, surtout que tout ça se passait dans un monastère bouddhiste très actif.
Bouddhadasa (esclave de bouddha), un dude qui vivait et enseignait dans les années 60-70-80, a fondé cet endroit; réputé pour son anti-capitalisme et pour sa corruption des moeurs thailandaises, ce mec thai à vraiment assuré. Aujourd'hui plein de moines en orange font leurs trucs tranquille... C'est beau, relaxant, weird peut-être.
Bouddha ou Jesus ou amènent en qui tu veux qui soit moindrement assez spirituel / non-absorbé-par-ses-désirs-sensuels, étaient clairement et justement anti-capitalistes. Car, Ô (oui maintenant je parle en missionnaire), croyez-moi, amis, le capitalisme est le corrupteur premier et dernier de toute choses éventuellement grandes chez l'humain.
Mon slogant préféré lors du soulèvement écrasé de la population québécoise en 2012, c'était celui-là : "Quescequ'on apprend à nos enfants ? Travail, consomme, pis farme ta yeule !", qqchose de même du moins.
Encore que le ferme ta gueule est moins important aujourd'hui; parle tant que tu veux, anyway t'as pas de tribune hahaha.

Yeah ! Consomme dude ! Fait rouler l'économie ! "Ah non, une autre crise... ! Don't worry ! pour s'en sortir, faut consommer plus !" of course. Le problème, autre le fait qu'on détruit totalement la planète et qu'on se magasine un shitload de guerres civiles et de cancers en faisant rouler cette fameuse économie, le problème, c'est qu'on se projette dans nos désirs, on deviens nos désirs, et que finalement notre expérience de la vie se résume à attendre la satisfaction et à être déçu de ne jamais la vivre plus que une seconde. Up and down, attitude d'enfant non-bécile.
Tout le monde le dit, tout le monde le sait en théorie, j'ai pas tant envie d'en rajouter... Suffit de fermer la TV ou ton ordi, d'arrêter de lire et d'écouter des conneries, de réaliser que tu veux de la merde, que c'est ce désir de merde qui te rend merdeux.
Bon je pars en couille, je retourne en Thailande, a plus !
Trackbacks

{ Page Précédente } { Page 11 à 31 } { Page Suivante }

Qui Suis-Je ?

Accueil
Mon Profil
Archives

Liens

Mon voyage dans l'Ouest
Mes textes

Catégories



Articles Récents


Ces moments.
Yo
"Je pense donc je deviens"
Tu vieillis, c'est OK, mais tu y penses trop, c'est pas OK.
Nouvelles impersonnelles et personnelles
I'll fight dragons.
À quoi sert un blog.
Les amis
Malaise
Australia
Bientôt 6 mois.
Karma Yoga
Pas mort.
Tintamare
EasyRider
Équanimité
La chiasse.
Refuser d'exploiter.
Gujurat
Satanisme
Jai Baba
Prise 2.
La valeur.
Retour en terres francophones, bientot.
HomeLess.
En marchant
Contrée lointaine
Réflexions multiples
Le choix de la liberté.
Squamish
Départure