Mon voyage par delà mon monde.

Départure

19h03, lundi 2 janvier 2012 .. 6 commentaire(s) .. 0 rétrolien(s) .. Lien Permanent
Après avoir passé 4 mois en appartement à Montréal, à travailler pour survivre, et à survivre pour travailler, j'ai sauté sur la première occasion potable de sortir de cette infernale roue.

Eh oui... Qu'on m'explique à quoi bon rime ce mode de vie...

Enfin... j'suis vraiment pas motivé à me lancer dans une critique sociale du mode sédentaire-citadin, mais j'vais y aller grosso-modo pareil, car une justification est nécessaire, je crois, pour comprendre dans quel état d'esprit je part vers l'Aventure.

Déjà, le coût de la vie est abominable à Montréal.
40h/sem, au salaire minimum (et c'est pas que ça m'enchantais, évidemment.), tu y arrive a peine... Pas vraiment d'économie. Et si on réussit à sauver quelques dollars, on fais quoi avec ?
Allez tous ensemble, à go ! :
1...2...3.... GO : ON LES BOIT !!!

C'est pas absurde... c'est juste que la vie métro boulot dodo, c'est tellement aliénant, qu'on a pas le choix de s'aliéner encore plus pour être cohérent moindrement avec notre vie...
Vivre une vie composée à 70% de merde, on s'entend qui faut être surhomme, surfemme, pour arriver à dealer correctement avec le 30% qui reste...
et même là... t'as une vie de merde quand même, à 70%, donc c'est juste n'importe quoi...
Aumoins quand tu bois, t'y pense pas, tu vie de l'aventure illusoire, c'est mieux qu'une lucide aliénation...

On me dis que j'avais juste à me trouver une meilleur job, mieux payé et etc...
Mais faut comprendre que, en général, le travail c'est de la merde.
Qui est pas d'accord ? bon... surement quelques-uns... mais sérieux... vous êtes minoritaires.
Le travail, c'est de la merde !
Ça te gruge la vie, et pourquoi ? pour permettre à notre société de surconsommé.
ça nous permet de surconsommer nous-même...
métro-boulot-bière-dodo.
métro-boulot-achète1tvdemerde-dodo.
etc.

J'aime profondément la vie.
C'est pourquoi je désir l'honorer, en la vivant bien.
Tant que dans ma tête j'vais croire que y'a une possibilité de mieux vivre ma vie que ce que je fais présentement... Ben je dois le faire. Car sinon, c'est être lâche, c'est être merdique.
Et y'a déjà eu assez de merde dans ma vie...

Donc je part.

(Désolé si mon ton est trash un peu ! Mais c'est ma vie ;p)

Dans les faits, je m'en vais travailler... Mais l'optique est pas la même qu'ici, au Québec.
Je m'en vais travailler non pas pour faire tourner une roue stupidement, comme un hamster fou, mais pour me permettre de partir encore plus loin !
C'est l'idée des passes de cash...
Tu t'fais un paquet de pognon, et ensuite tu part voyager.
Quand t'as pu de "carburant", ben là... tu t'arrange pour en retrouver.

Le travail c'est une nécessité, pas un but...
Et dans le monde dans lequel on vit, y'a pas besoin de travailler comme un freak toute sa vie... Vous imaginez qu'on travail plus aujourd'hui que l'on travaillait au moyen-âge?
Malsain eh ? ben c'est un fait... On est juste ben dominé, ben peureux...

Tu règle la question de la nécessité, ben vite, pis après tu fonce dans vie.

Si dans ta vie ton but c'est d'avoir une TV plasma pis plein de niaiseries qui coûtes la vie, ben let's go man ! : continue dans la voie de l'oublie de soi, pis moi m'en vas me découvrir et découvrir le monde, a place !

NO REMORSE! comme gueulerait Simon ben saoul.

Le monde comprendrons ("comprendra!" comme dirait Caro !) jamais dans kessé qui sont... Le patern aliénant, la liberté qu'ils ne vivent pas, l'oubli psychopathologique qu'ils opèrent en eux-même... Le déni le plus total...

Faque bah...
"Une seule vie"
No remorse. that'it that'all.

Je vous aime tous pareil, je vais peut-être déchanter (ou plutôt me r'enchanter, me r'illusionner), et on ira bouffer du popcorn pis boire du coca-cola plein d'édulcorant qui détruit les cellules ensemble en écoutant le dernier film américain qui apprend à être un mouton très performant, polluant, simplet, naïf, stupide, et etc.

J'ai rien contre ceux qui sont dans ça. J'ai dequoi, par contre, contre "ça". Et comme je sais que je ne peux pas être la goutte d'eau qui fait déborder le vase, j'vais me contenter de vivre ma vie différemment de "ça". Et si vous êtes dans "ça", ben j'vais demeurer respectueux et j'vais même potentiellement taire mes idées, parce que j'sais que sortir de ce "ça" tellement réconfortant et tellement sécuritaire, simple, accessible, facile, etc... je disais donc parce que je sais que sortir de "ça" c'est très dur, et pas accessible à tout le monde pour cette raison.

Donc voilà...

Le voyage c'est une manière de sortir de ça, et c'est probablement très difficile de vivre une vie de voyage...
Mais y'a plein d'autres manière de sortir de cette roue infernale.
Faut trouver la sienne, si on est pas déjà résigné dans la vie.

Bon hiver amis !



Départure

19h03, lundi 2 janvier 2012 .. 6 commentaire(s) .. 0 rétrolien(s) .. Lien Permanent
Après avoir passé 4 mois en appartement à Montréal, à travailler pour survivre, et à survivre pour travailler, j'ai sauté sur la première occasion potable de sortir de cette infernale roue.

Eh oui... Qu'on m'explique à quoi bon rime ce mode de vie...

Enfin... j'suis vraiment pas motivé à me lancer dans une critique sociale du mode sédentaire-citadin, mais j'vais y aller grosso-modo pareil, car une justification est nécessaire, je crois, pour comprendre dans quel état d'esprit je part vers l'Aventure.

Déjà, le coût de la vie est abominable à Montréal.
40h/sem, au salaire minimum (et c'est pas que ça m'enchantais, évidemment.), tu y arrive a peine... Pas vraiment d'économie. Et si on réussit à sauver quelques dollars, on fais quoi avec ?
Allez tous ensemble, à go ! :
1...2...3.... GO : ON LES BOIT !!!

C'est pas absurde... c'est juste que la vie métro boulot dodo, c'est tellement aliénant, qu'on a pas le choix de s'aliéner encore plus pour être cohérent moindrement avec notre vie...
Vivre une vie composée à 70% de merde, on s'entend qui faut être surhomme, surfemme, pour arriver à dealer correctement avec le 30% qui reste...
et même là... t'as une vie de merde quand même, à 70%, donc c'est juste n'importe quoi...
Aumoins quand tu bois, t'y pense pas, tu vie de l'aventure illusoire, c'est mieux qu'une lucide aliénation...

On me dis que j'avais juste à me trouver une meilleur job, mieux payé et etc...
Mais faut comprendre que, en général, le travail c'est de la merde.
Qui est pas d'accord ? bon... surement quelques-uns... mais sérieux... vous êtes minoritaires.
Le travail, c'est de la merde !
Ça te gruge la vie, et pourquoi ? pour permettre à notre société de surconsommé.
ça nous permet de surconsommer nous-même...
métro-boulot-bière-dodo.
métro-boulot-achète1tvdemerde-dodo.
etc.

J'aime profondément la vie.
C'est pourquoi je désir l'honorer, en la vivant bien.
Tant que dans ma tête j'vais croire que y'a une possibilité de mieux vivre ma vie que ce que je fais présentement... Ben je dois le faire. Car sinon, c'est être lâche, c'est être merdique.
Et y'a déjà eu assez de merde dans ma vie...

Donc je part.

(Désolé si mon ton est trash un peu ! Mais c'est ma vie ;p)

Dans les faits, je m'en vais travailler... Mais l'optique est pas la même qu'ici, au Québec.
Je m'en vais travailler non pas pour faire tourner une roue stupidement, comme un hamster fou, mais pour me permettre de partir encore plus loin !
C'est l'idée des passes de cash...
Tu t'fais un paquet de pognon, et ensuite tu part voyager.
Quand t'as pu de "carburant", ben là... tu t'arrange pour en retrouver.

Le travail c'est une nécessité, pas un but...
Et dans le monde dans lequel on vit, y'a pas besoin de travailler comme un freak toute sa vie... Vous imaginez qu'on travail plus aujourd'hui que l'on travaillait au moyen-âge?
Malsain eh ? ben c'est un fait... On est juste ben dominé, ben peureux...

Tu règle la question de la nécessité, ben vite, pis après tu fonce dans vie.

Si dans ta vie ton but c'est d'avoir une TV plasma pis plein de niaiseries qui coûtes la vie, ben let's go man ! : continue dans la voie de l'oublie de soi, pis moi m'en vas me découvrir et découvrir le monde, a place !

NO REMORSE! comme gueulerait Simon ben saoul.

Le monde comprendrons ("comprendra!" comme dirait Caro !) jamais dans kessé qui sont... Le patern aliénant, la liberté qu'ils ne vivent pas, l'oubli psychopathologique qu'ils opèrent en eux-même... Le déni le plus total...

Faque bah...
"Une seule vie"
No remorse. that'it that'all.

Je vous aime tous pareil, je vais peut-être déchanter (ou plutôt me r'enchanter, me r'illusionner), et on ira bouffer du popcorn pis boire du coca-cola plein d'édulcorant qui détruit les cellules ensemble en écoutant le dernier film américain qui apprend à être un mouton très performant, polluant, simplet, naïf, stupide, et etc.

J'ai rien contre ceux qui sont dans ça. J'ai dequoi, par contre, contre "ça". Et comme je sais que je ne peux pas être la goutte d'eau qui fait déborder le vase, j'vais me contenter de vivre ma vie différemment de "ça". Et si vous êtes dans "ça", ben j'vais demeurer respectueux et j'vais même potentiellement taire mes idées, parce que j'sais que sortir de ce "ça" tellement réconfortant et tellement sécuritaire, simple, accessible, facile, etc... je disais donc parce que je sais que sortir de "ça" c'est très dur, et pas accessible à tout le monde pour cette raison.

Donc voilà...

Le voyage c'est une manière de sortir de ça, et c'est probablement très difficile de vivre une vie de voyage...
Mais y'a plein d'autres manière de sortir de cette roue infernale.
Faut trouver la sienne, si on est pas déjà résigné dans la vie.

Bon hiver amis !

Poster un commentaire .. Trackbacks

13h51, mardi 10 janvier 2012 .. Posté par Tissie
T'es pris à jamais avec ma voix dans ta tête qui corrige tes erreurs de français haha bon voyage chose

ja, das fällt mir o

13h06, mardi 17 mai 2016 .. Posté par Kailee
ja, das fällt mir oft an alten Texten auf, wie erstaunlich aktuell sie sind. Da hat der Prediger Salomo doch recht mit seinem Statement von dem Neuen, dass es unter der Sonne nicht gÃ&#b¤e8230;

You <a href="http://

18h12, mardi 17 mai 2016 .. Posté par Bubber
You <a href="http://dtombajmil.com">sh#nodu&l8217;t</a> be using either word IMO, as they can be viewed as offensive. I don’t know how you think you can justify using such a racist word. Maybe you should reread what you actually wrote because it’s nothing other than a racist comment. It should not be on this or any other site. Stick to action figures if you can’t see what you wrote as wrong.

Iglohuset hørtes ik

20h27, mercredi 18 mai 2016 .. Posté par Adonica
Iglohuset hørtes ikke varmt ut nei!! Bra dere fikk tint opp og fikk varmen i huset:)Men for noen bilder nok en gaÃln..v.¥rgige og flotte:)Ja, dagene i dag har vært utrolig. MEN med nyoperert hund er det bare Ã¥ holde seg i ro....Takk for tipset:)HA en flott kveld Randi, klem fra meg:) http://ahgvbo.com [url=http://rnnurm.com]rnnurm[/url] [link=http://qohefkfmott.com]qohefkfmott[/link]

Merci pour vos comme

03h28, jeudi 19 mai 2016 .. Posté par Isabella
Merci pour vos commentaires oui tu as raison Laurent, les témoignages sur les librairies en lignes sont importants aussi et peuvent déterminer un achat de la part des internautes. Ainsi que les sites comme <a href="http://bdgspx.com">CrcueqtisLibres.iom</a> ou les internautes donnent leurs avis sur de nombreux livres.oups j’avais oublié pour le copyright, merci!

So much info in so f

12h59, vendredi 20 mai 2016 .. Posté par Trevon
So much info in so few words. Tosloty could learn a lot. http://zjwcbagvqu.com [url=http://tkexzldb.com]tkexzldb[/url] [link=http://wlkbqrcv.com]wlkbqrcv[/link]

{ Page Précédente } { Page 31 à 31 } { Page Suivante }

Qui Suis-Je ?

Accueil
Mon Profil
Archives

Liens

Mon voyage dans l'Ouest
Mes textes

Catégories



Articles Récents


Ces moments.
Yo
"Je pense donc je deviens"
Tu vieillis, c'est OK, mais tu y penses trop, c'est pas OK.
Nouvelles impersonnelles et personnelles
I'll fight dragons.
À quoi sert un blog.
Les amis
Malaise
Australia
Bientôt 6 mois.
Karma Yoga
Pas mort.
Tintamare
EasyRider
Équanimité
La chiasse.
Refuser d'exploiter.
Gujurat
Satanisme
Jai Baba
Prise 2.
La valeur.
Retour en terres francophones, bientot.
HomeLess.
En marchant
Contrée lointaine
Réflexions multiples
Le choix de la liberté.
Squamish
Départure